Coach, oui coach !

L'entraineur est cet homme, ce 12ème homme, qui vous prend par la main, et vous emmène sur le chemin de la vie. Pour emmener ses troupes au combat, il nécessite avant un petit speach de motivation (d'une importance capital, surtout le dimanche matin). Rappel des termes qui pourront surement vous être utiles:

"Aujourdhui, on donne tout les gars !". Vous êtes tellement amorphe sur le terrain, que je vous soupçonne de le faire exprès.

"Pas de regret après le match !". J'en ai marre qu'on fasse illusion dans le premier quart d'heure, avant de prendre une valise...

"On n'a rien à perdre". Tout ce qui était à perdre, on l'a déjà perdu. Alors pas d'angoisse.

"Vous pouvez le faire". Un miracle est toujours possible.

"Jusqu'au bout les gars !". Physiquement, essayez de tenir au moins les 30 premières minutes !

"Si on prend un but d'entrée, on ne se décourage pas." Vous allez prendre un but d'entrée. Préparez-vous.

"On joue en équipe, solidaire". Arrêtez de croire que vous pouvez réussir quelque chose balle au pied. Mieux vaut la donner. Avec 2 ou 3 contres favorables, ça peut passer...

"Sur le terrain, on ne répond pas". Evitez les cartons. Déjà qu'on est pas bon à 11...

"C'est dans la tête les gars". Vu ce que vous faites avec les pieds, il n'y a que la tête qui puisse vous sauver. Alors motivés !

"Pas de cadeau aujourd'hui". Arrêtez de donner des buts tout faits à l'adversaire ! J'ai honte.

"On n'hésite pas à tirer de loin". Frapper en direction du but, quelle que soit votre position, est votre seule chance de marquer un but aujourd'hui.

"S'il y en a un qui a mal pendant le match, qui ne se sent pas bien, qu'il le dise". Si seulement les plus mauvais d'entre vous pouvaient se porter volontaires pour sortir sans que j'ai à respecter les temps de jeu...

"On ne recule pas". Quitte à prendre une valise, épargnez-moi la vision de 10 joueurs plantés devant la cage.

"Ils nous craignent". La pression qu'ils se sont mis de battre le record de buts inscrits sur un match peut jouer en notre faveur.

"Ils ont 2 bras et 2 jambes, comme vous". Ils vont vous manger ! Et pourtant, ce sont des humains.

"Des questions ?". Y en a-t-il un parmi vous qui s'intéresse aux consignes que je viens de donner ?