Le jargon du foot !

Extraits du magazine Vestiaires

Rien de pire qu'un entraîneur qui parle de "shoote" dans la cage ou de système de jeu avec deux "inter" excentrés. Savoir "parler ballon", c'est se rendre crédible aux yeux de ses troupes. Alors révisons !

Mettre une boîte/ un brin : Action de jouer aux osselets avec les tibias de l'adversaire. Substitué par le terme "attentat" une fois le méfait commis.

Biscotte : Objet cartonné bicolore et de forme rectangulaire, qui représente une menace pour le footballeur dont les minutes sur le terrain sont comptées.

Mobylette : Se dit d'un joueur rapide, qui ne devrait pas tarder à prendre une boîte...

Tirer la caravane ou avoir la charrette : Se dit d'un footballeur aussi véloce qu'un Sumo.

Danseuse : Aimant les boîtes.

Pieds carrés : Se dit d'un joueur ayant autant d'atomes crochus avec le ballon qu'une poule avec un sécateur.

Tripoteur : Joueur ayant tendance à confondre ballon de football et rubix-cube.

Si elle est dedans c'est pareil : Expression contradictoire ayant pour objectif de minimiser les loupés de votre équipe.

Bouffer la feuille : Se dit d'un joueur dont la gaucherie a anéanti les espoirs de son équipe dans un moment crucial du match.

Téléphoné : Se dit d'une passe aussi prévisible que les intentions du plombier dans une vidéo de Marc Dorcel.

Ventre mou : Occuper une place au classement offrant autant de perspectives qu'une randonnée sur une plateforme pétrolière.

Bourrin : Joueur affichant autant d'élégance sur le terrain qu'un ours brun.

Avoir la baraka : Gardien de but qui, au lieu de défendre sa cage, ferait mieux de surveiller sa femme.

Caviar ou café crème : Expression culinaire sensée représenter un exploit personnel vers lequel vos joueurs essayent de tendre, sans jamais y parvenir.

But de raccroc : Expression sensée représenter un but à la fois confus et chanceux vers lequel vos joueurs évitent de tendre, sans jamais y parvenir...

Se mettre les tripes dehors : Fournir de gros efforts sur le terrain jusqu'à sentir remonter la girafe de bière descendue la veille.

Peau de pêche : Matière enduisant les gants du gardien ayant descendu une girafe de bière la veille.